jeudi 2 avril 2015

Olive

Depuis que j'habite dans le Sud j'ai pris l'habitude d'utiliser l'huile d'olive, tant pour les salades que pour la cuisine et je m'en porte très bien.
Certes, quand je retourne dans ma Normandie natale, un petit plat à la crème ne me déplaît pas : certains poissons, par exemple, ou une bonne blanquette de veau, ou même tout simplement la cuillère de crème bien épaisse ajoutée à la soupe de légumes.
Mais, ici cela ne me vient même pas à l'idée, d'ailleurs je crois que le climat et l'environnement général se prêtent mieux à une cuisine plus légère et dernière raison: mon homme ne supporte pas la crème.

mercredi 1 avril 2015

Farce du jour

J'ai reçu hier un mail de mon hébergeur OVH et à un jour près je pourrais croire à un poisson d'Avril.
Alors que je viens de renouveler mon abonnement le service client m'informe gentiment que mon site utilise une version de PHP qui devient obsolète PHP 5.2 et qu'il me faut mettre à jour ma configuration PHP en utilisant si nécessaire leur guide. Certes le guide est nécessaire, mais, je ne comprends rien à ce guide et ne sais où aller pour faire la mise à jour... Bref, si je disparais ne soyez pas surpris de ne plus voir Penetralia.

Et si cela arrive, j'ouvrirai un blog sur blogger ou hautetfort ou ?? je n'ai pas envie de me prendre la tête. J'ai installé tant bien que mal Dotclear, il y a 6 ans ,(déjà !) j'ai galéré et je sais que ce n'est pas parfait, mais là je crois que ce n'est plus de mon âge ...
J'ai quand même contacté l'assistance d' OVH et attend leur réponse...

Nature

J'emprunte à George Sand ces jolis mots écrits pour sa petite fille Aurore.

La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.

Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.

Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même."

mardi 31 mars 2015

Marionnette

"Ainsi font, font, font, les petites marionnettes...."
Cette comptine chantée d'une voie douce et tendre, accompagnée des mains qui tournent, a calmé tant de pleurs et de colères de bébés contrariés et fait revenir tant de sourires et de regards complices !
Et quel bonheur quand une petite main potelée tente pour la première fois d'imiter celle de maman et se met à tourner accompagnée elle aussi d'un petit sourire ravi et fier !

lundi 30 mars 2015

Latitude

Le créateur de ce jeu nous a, fort heureusement, laissé une certaine latitude quant à la périodicité de publication d'un billet, car le premier mois à peine terminé, je commence déjà à me poser la question : vais-je tenir 366 jours ?

dimanche 29 mars 2015

Kapok

Kapo, Kapok, Kaput...Si je ne cherche pas plus loin, voilà ce que m'inspire le mot d'aujourd'hui. Et chacun peut trouver sur le "net" une description de cette fibre végétale issue d'un bel arbre tropical.
Quant à employer ce mot durant cette journée ensoleillée et printanière... j'y renonce.
En plus on ne peut même pas s'en servir au scrabble.

samedi 28 mars 2015

Je

Je suis moi et je suis Charlottine. Qui suis-je ?

Portrait de moi
Février 2014 Portrait de Moi

vendredi 27 mars 2015

Ignorance

Depuis hier, la grande question est "Pourquoi ? "
Nous resterons sans doute longtemps dans l'ignorance du motif profond qui a poussé le copilote de l'Airbus à précipiter l'avion et ses passagers contre la montagne.

jeudi 26 mars 2015

Hebdo

Hier j'ai passé une très bonne soirée au Théâtre: "Pantagruel", magistralement interprété par Olivier Martin-Salvan, dans une mise en scène vraiment magique de Benjamin Lazar. Celui-ci s'exprime ainsi dans la présentation du spectacle :
"La langue de François Rabelais, à la fois savante et charnelle appelle le théâtre: les archaïsmes de vocabulaire et de construction se clarifient lors de la lecture à voix haute et deviennent même des appuis de jeu quand ils sont mis au service de la construction des personnages et des situations." Et plus loin, il a cette phrase superbe:
" Lire Rabelais à voix haute, c'est d'abord un réveil de sons inouïs que l'on provoque, comme Pantagruel le fait avec les paroles gelées qu'il réchauffe dans ses mains".


Le supplément hebdomadaire du journal local qui relate les différents spectacles à voir dans la région, présente ainsi ce spectacle:
"Lire Rabelais, c'est parcourir une langue ayant inspiré les grands écrivains, de Molière à Victor Hugo. Dans le Pantagruel que proposent le metteur en scène érudit Benjamin Lazar et le comédien Olivier Martin-Salvan, on nous entraîne dans un univers plein d'outrances et de subtilités à la fois.Une comédie autant qu'une franche rigolade. Quand la richesse des mots est révélée par le talent de l'acteur."

J'ai admiré la performance de l'acteur et la magie des décors. J'en suis ressortie avec l'envie de relire Rabelais !

mercredi 25 mars 2015

Galaxie

Quand la nuit est claire, j'aime passer un moment à observer le ciel et entrer dans le tourbillon des étoiles. Notre terre est si petite dans sa galaxie infinie où gravitent comètes et planètes, tous les astres de l'univers si vaste ! Ni astronome ni scientifique, j'ai oublié presque tous les noms savants que connaissent les spécialistes; simplement cet univers qui me dépasse me fait rêver et m'apaise.
C'est à la maison du bord de l'eau que je profite le plus de cette contemplation propice à la réflexion et à la méditation, en quelques pas je suis sur la plage au vaste horizon: merveilleux moments.

mardi 24 mars 2015

Farfadet

Une belle journée se termine. Il y a eu aujourd'hui un petit air printanier qui m'a donné du plaisir. D'abord un petit café avec des amis à la terrasse du Bar près de la boulangerie, nous avons lézardé un moment tout en devisant sur l'état du monde !
En fin de matinée mes 3/4 d'heure d'aquagym à la piscine: une bonne dépense physique et aussi une excellente détente avec les copines: on bouge et on rigole bien.
Au jardin, les freesias ouvrent doucement leurs hampes florales aux si chaudes couleurs et l'oiseau de paradis dont les boutons nous narguent depuis plusieurs semaines, a enfin ouvert sa première fleur !

Cet après-midi une petite marche en bord de mer, un peu écourtée par le vent d'Est qui a quelque peu refroidi l'atmosphère; alors j'ai fait un tour en ville pour profiter des jours de promo de mon magasin favori: une jupe et un polo sympas pour le printemps qui commence.
Et ce soir une belle luminosité pare les crêtes de jolies couleurs : j'imagine des gentils lutins et des farfadets malicieux batifolant dans l'ombre naissante.
Et la nuit tombée c'est le concert des grenouilles dans tous les bassins: le printemps est bien là !

lundi 23 mars 2015

Elocution

Autant être honnête le mot du jour ne m'inspire pas vraiment.
Je peux juste dire que même sans problème d'élocution je reste sans voix au vu des résultats de mon canton: UMP en tête talonné par le FN ... Choix cornélien Dimanche prochain.
Certes, sur le plan national la poussée du FN ne semble pas aussi forte que ne le prédisaient les sondages...mais quand même, j'ai du mal à admettre que de telles idées progressent.

dimanche 22 mars 2015

Démiurge

Je crois que l'on ne peut pas compter sur le démiurge de Platon pour changer le monde et le rendre meilleur.
Il vaut mieux compter sur nous-mêmes et aujourd'hui, sortons de chez nous et allons faire le bon choix.

Capture_d_e_cran_2015-03-21_a__16.40.27.png

samedi 21 mars 2015

Catastrophe

Et voilà ! Cela devait bien arriver un jour: je n'ai pas programmé de billet hier soir, même pas réfléchi; les jeunes sont venus en sortant du boulot, on a passé la soirée ensemble, dîner un peu impromptu mais si bon moment .
Ce matin, en ouvrant mon ordi je réalise !
Allez, ne m'en voulez pas, je le fais facile: ce n'est pas une catastrophe, hein ?

vendredi 20 mars 2015

Barboter

A la plage où je vais me baigner,
Mieux vaut savoir nager
Car on perd vite pied.
Si on veut barboter,
Il faut changer de quartier
Ou prendre une bonne bouée.

jeudi 19 mars 2015

Affolant

Après le 7 Janvier qui nous a anéantis et le 11 qui nous a donné l'impression que l'on pouvait croire à l'idéal du vivre ensemble, il est affolant de constater à quelle rapidité et avec quelle aisance médias et politiques ont laissé revenir les vieux démons.
A quelques jours du scrutin départemental cette fâcheuse tendance s'accélère: on nous bombarde de sondages, d'interviews d'experts, de candidats, d'élus candidats à leur réélection, chacun donne son avis, une idée chasse l'autre.
Je fais la grève des infos à la télé, j'écoute de la bonne musique, je lis. Je sais pour qui voter et surtout pour qui ne pas voter.

P.S : Nous mobiliserons nous aussi nombreux après cette odieuse attaque terroriste en Tunisie ?

mercredi 18 mars 2015

Zénith

Au Zénith est un roman ambitieux de Duong Thu Huong, à la fois politique et poétique.

Résumé (éd. Livre de Poche)

"Quatre intrigues se mêlent autour de l'histoire tragique d'Ho Chi Minh, père spirituel du Vietnam. Au début des années 1950, alors âgé de plus de 60 ans, il tombe éperdument amoureux de Xuan, une jeune montagnarde et fonde avec elle une famille. Mais lorsqu'il souhaite officialiser son union, ses anciens compagnons de combat s'y opposent. Xuan est exécutée et ses enfants cachés pour survivre. Une fresque somptueuse et passionnante, mêlant amours, pouvoir et meurtres, un livre enragé et engagé, tout autant qu'une ode colorée et poétique à la nature et à la nourriture vietnamienne."

Le style de Duong Thu Huong est simple et précis. Son récit est émaillé de nombreux et savoureux détails culinaires et de descriptions poétiques et sensuelles de la riche nature vietnamienne, ainsi que de descriptions tant de la vie quotidienne que des fêtes et coutumes ancestrales.

Du même auteur j'avais vraiment beaucoup aimé Terre des oublis dont je garde un souvenir encore plus enthousiaste, peut-être parce que je découvrais cet auteur. Elle a un véritable don pour décrire la vie quotidienne de son pays, ses odeurs, ses couleurs....

mardi 17 mars 2015

Yakusa

J'habite un département qui a la réputation - justifiée ou non - d'avoir instauré un système plus ou moins mafieux dans un certain nombre de collectivités territoriales. Est-ce raisonnable de détrôner les présumés yakusas pour installer la peste brune ?

lundi 16 mars 2015

Xanthome

Ouh là là ! Quelle idée ! Xanthome !
En plus, il n'est même pas beau ni musical ce mot !
Merci le dictionnaire, maintenant je sais ce que c'est: "tumeur bénigne, cutanée ou sous-cutanée, de couleur jaune , et contenant essentiellement du cholestérol".
Je ne pense pas l'utiliser fréquemment.
Par contre, là encore, au scrabble cela peut payer... Mais faut pas rêver !

dimanche 15 mars 2015

Walkyrie

Vendredi dernier je suis allée au supermarché; je vais rarement dans les grandes surfaces, c'est mon homme qui y fait les "grosses courses"; (habitude prise depuis longtemps, car il avait du temps dans la semaine (cf le billet "Quart").
J'avais besoin d'une clé USB et suis arrivée à l'heure de l'ouverture, mon rendez-vous chez le coiffeur tout proche étant une demi-heure plus tard. Et là, quelle surprise: une nuée de clientes et clients attendait déjà devant l'entrée et s'est ruée dès l'ouverture des portes, telle une horde de walkyries, les chariots en avant ! Je n'aurais pas été surprise d'entendre la célèbre musique de Wagner en entrant à mon tour - sans chariot - dans le magasin. Au lieu de cela c'était la voix tonitruante d'un commercial annonçant la surprise du Vendredi 13 : " vous pourrez repartir avec votre chariot plein et gratuit "( bien entendu si le sort vous désigne en arrivant à la caisse). Et j'ai vu des chariots se remplir à une vitesse fulgurante... Quand je suis arrivée à la caisse avec ma clé USB, j'ai vu le regard un peu surpris (sous entendu "que çà ?") de la caissière...
Je me suis demandée combien de personnes allaient remplir leur chariot de choses plus ou moins utiles...
Belle opération pour la grande surface ! Quel monde absurde que ce monde de la consommation !

- page 1 de 7