jeudi 20 août 2015

Yoga

Durant mon séjour à la maison du bord de l'eau j'ai profité des séances de yoga, offertes par les commerçants de notre village, 2 fois par semaine, le matin de 9 à 10. Pour moi c'était une nouvelle expérience et j'ai beaucoup apprécié cette détente. J'espère en profiter encore en Septembre, après notre périple en Normandie et Bretagne.
Cet été est comblé par des retrouvailles familiales et amicales bien réelles qui m'éloignent du blog...
J'espère être plus fidèle aux 366 alphabétiques quand je regagnerai mes pénates.

vendredi 7 août 2015

liberté

La Liberté,

Ce n'est pas partir, c'est revenir,
Et agir,
Ce n'est pas prendre, c'est comprendre,
Et apprendre,
Ce n'est pas savoir, c'est vouloir,
Et pouvoir,
Ce n'est pas gagner, c'est payer,
Et donner,
Ce n'est pas trahir, c'est réunir,
Et accueillir.

-

La Liberté,

Ce n'est pas s'incliner, c'est refuser,
Et remercier,
Ce n'est pas un cadeau, c'est un flambeau,
Et un fardeau,
Ce n'est pas la faiblesse, c'est la sagesse,
Et la noblesse,
Ce n'est pas un avoir, c'est un devoir,
Et un espoir,

Ce n'est pas discourir, c'est obtenir,
Et maintenir.

-

Ce n'est pas facile,
C'est si fragile,
La Liberté


Jacques Prévert

mercredi 5 août 2015

Journal, Kilomètre

Jeune j'écrivais mon journal, que je tenais je crois, avec autant de constance et de régularité que maintenant mon blog ....C'est peu dire ! J'ai donc quelques cahiers à la couverture cartonnée pour certains, et plus simples pour d'autres volumes, sagement rangés dans un carton qui contient aussi les lettres des copains et copines de jeunesse. Ce carton est posé sur la plus haute étagère de la bibliothèque, accessible uniquement avec un escabeau. Mon âge avançant je pense qu'un jour je devrais brûler tout cela.

La même étagère accueille aussi le journal de mon arrière grand père: des cahiers rigides et grand format, datés sur la tranche et couvrant, (si ma mémoire est bonne, je ne peux vérifier, n'étant pas à la maison), les années 1871 à 1930 ou 33. j'en ai lu une partie, et dois m'y replonger de temps en temps. J'ai surtout aimé les amours de Charles (mon arrière grand-père et Charlotte (mon arrière grand-mère ), la cour assidue mais très chaste et surveillée par la mère, la tante, la soeur, etc... de Charlotte.... Je crois que durant leurs fiançailles ils n'ont jamais été seuls, et je pense que si Charles a pris soin de le noter dans son journal c'est qu'il devait en ressentir un certain regret....

Le même arrière grand-père tenait un journal spécial de ses voyages. Un été nous avons emprunté, mon frère, ma belle soeur, ma mère et moi, le même itinéraire entre Caen et le Mont Saint Michel, puis St Mâlo: nous avions surtout noté une différence de vitesse de pointe de nos voitures respectives: ce cher Charles avait atteint le maximum de 40kms heure dans une descente!

mardi 4 août 2015

Infrarouge

A la ferme familiale, les lampes à infrarouge équipaient les couveuses des poussins. Petite, j'aimais aller regarder ces petites boules jaunes et douces s'agiter et écouter leurs piaillements, signes de vie et de bonne santé.

lundi 3 août 2015

Hirondelle

Le mot du jour me réveille et me trouve un peu disponible, pour quelques jours seulement d'ailleurs !
Les hirondelles se font rares mais nichent toujours dans un village catalan. Témoin cet article de l'Indépendant du 16 Juin dernier

mardi 30 juin 2015

Zinc

J'aime beaucoup écouter le groupe "Debout sur le zinc" : bonne musique assez variée, mélodies empruntées aux rythmes rock, tzigane, yiddish, et des textes qui touchent, qui me parlent ... J'aimerais beaucoup les voir et les écouter en concert, mais apparemment leur tournée ne les mène pas dans ma région.


Je partage juste cette belle chanson très joliment illustrée: S'ils savaient

lundi 29 juin 2015

Yeti

Yeti ou yeti pas ?
Y a pas yeti .....

dimanche 28 juin 2015

Xérès

De retour d'Andalousie nos amis S et A ne nous ont pas rapporté de Xérès mais un superbe livre de Washington Irving : Contes de l'Alhambra.
A la fois récit de voyage et recueil de contes, ce livre me fait découvrir l'Alhambra peuplée de maures enturbannés, de miséreux à la langue d'or et de trésors cachés, mais surtout vide de touristes.
C'est un très beau recueil qui mêle poésie et réalisme, magnifiquement illustré: il m'incite à envisager une visite... Mais je sais hélas que les conditions ne seront pas les mêmes qu'au XIX° siècle, bien avant l'invention du tourisme de masse.
Alors, pour l'instant je me contente de cette joie balade de rêves.

samedi 27 juin 2015

week-end

A la maison du bord de l'eau, le week-end , on voit passer plus de monde : la plage se remplit un peu. C'est aussi l'occasion de revoir les habitués qui résident aux environs, c'est plus animé.
Par contre, je ressens comme un vide car nos enfants sont loin et ne peuvent nous rejoindre pour si peu de temps: il faut attendre leurs congés pour les revoir. Ainsi va la vie ....

vendredi 26 juin 2015

Vélocipède

C._Garnier_ve_lo_.jpeg

Mon arrière grand père en 1891 Courses_ve_lo_-_Version_2.jpeg

Courses vélocipédiques de Caen - 29 Juin 1890

Photos extraites d'un album de mon arrière grand père.

jeudi 25 juin 2015

Univers

J'ai emprunté tout à fait par hasard, sans avoir lu aucune critique, ni entendu parler de ce livre, le roman d'Alice Ferney " Le règne du vivant", parce qu'il figurait sur le présentoir des nouveautés et parce que le titre me plaisait . Et je ne regrette pas .

Ce roman retrace le parcours d'un journaliste norvégien qui rejoint l'expédition d'un activiste écolo pour filmer sa lutte contre la surpêche et le braconnage. C'est un roman engagé et l'auteure nous invite dans l'univers des baleines; elle nous montre leur vie et leur combat inégal face aux hommes surarmés.
Le rappel des conditions antérieures de la pêche à la baleine où les hommes risquaient leur vie dans ce combat est un passage très intéressant de ce roman, bien documenté.

On sent la colère de l'auteur face à la cupidité sans limite de certains prêts à hypothéquer l'avenir de notre planète.
Le style d'Alice Ferney est très soigné, son écriture est poétique et pourtant le propos est parfois violent. Une scène m'a particulièrement touchée et dérangée aussi, j'ai été émue par sa beauté: la description terrible et magnifique de la mort d'un requin victime de la cruauté aveugle des hommes.

Extrait du point de vue des éditeurs (Actes Sud)

Alors que l'homme étend sur les océans son emprise prédatrice, "Le règne du vivant " questionne le devenir de "cette terre que nous empruntons à nos enfants" et rend hommage à la dissidence nécessaire, face au cynisme organisé.

mercredi 24 juin 2015

Théière




P1020827.jpg



Cette théière a vu passer plusieurs générations : chaque fois que je m'en sers je revois ma grand-mère, ses jolies tasses, ses petits napperons, ses bons biscuits et surtout son tendre sourire.



N.B : excusez la qualité de la photo qui est un extrait recadré d'une autre photo : du bricolage d'amateur !!!!

mardi 23 juin 2015

Sérénité

Je suis d'un naturel calme et optimiste et en général j'arrive à mes fins dans les phases difficiles grâce à ma patience.
Ce matin, cette belle sérénité a été mise à mal par un message sur ma box: "incident réseau, contactez votre service client" . Bien entendu mon téléphone fixe était en dérangement aussi et me disait "redémarrez votre box et si le problème persiste, contactez votre service client".
Jusque là pas d'affolement. Je débranche et rebranche, le problème persiste. J'appelle le service client avec mon portable, et là une fois le contact établi et la panne signalée j'entends la douce voix automatique " vous allez recevoir un SMS vous donnant la marche à suivre" . Bien. Reste sereine . En effet, message reçu me renvoyant au site idoine pour assistance . GRRR, mais j'ai pas de réseau...... Reste sereine et , - sous réserve d'avoir le réseau pour le portable - ce qui dans notre coin ravitaillé par les goélands et non par les corbeaux, n'est pas garanti - rappelle le service client .
Attente d'une dizaine de minutes et une gentille conseillère me répond et me guide. Mea culpa - ou plutôt mon homme culpa - car hier soir, pour démêler un peu les fils dans son souci d'ordre et de netteté apparente, il avait débranché et rebranché au mauvais endroit un des ports de la box ...).
Tout est rentré dans l'ordre et j'ai pu sereinement aller prendre un bon bain....

lundi 22 juin 2015

Réminiscence

En nageant tôt ce matin dans une mer enfin calmée après tous ces jours de tramontane, j'ai eu le sentiment du déjà vécu, la réminiscence de jours d'été heureux et j'étais bien. Je me suis régalée du paysage si paisible des Albères, quand le soleil est encore bas et que notre village du bord de l'eau dort encore.

dimanche 21 juin 2015

Quenouille

Vive l'été et les jolies fleurs !


Quenouille de Cléopâtre
La quenouille de Cléopâtre est une plante vivace au nom savant de Eremus stenophyllus, également appelée, Lys des steppes.
Je n'en ai jamais eu dans mon jardin: cette fleur craint trop le vent.

samedi 20 juin 2015

Parenthèse

J'ai appris qu'il ne fallait pas oublier de fermer la parenthèse. Pourtant, quand de très bons moments partagés viennent embellir la vie, je n'ai pas envie de la fermer cette parenthèse ....

vendredi 19 juin 2015

Onanisme


Capture_d_e_cran_2015-06-18_10.16.34.png


Le grand masturbateur - Dali - Centre Pompidou

jeudi 18 juin 2015

Négatif

A l'heure du numérique les négatifs s'exposent sur l'écran; j'aime choisir et faire développer les photos et garder par année ou par voyage de jolis souvenirs à feuilleter.

mercredi 17 juin 2015

Mépris

" Il n'est réplique si piquante que le mépris silencieux "
Montaigne

mardi 16 juin 2015

Lettre

Lorsqu'il y a presque 44 ans, j'ai quitté ma région natale pour venir vivre avec mon homme dans le Sud, nous n'avions pas le téléphone: notre quartier récemment construit n'en était pas encore équipé...( je parle bien du siècle dernier, et du téléphone fixe ), j'écrivais régulièrement des lettres à mes parents qui les ont précieusement conservées; j'y décrivais notamment notre vie, nos joies, nos peines, nos découvertes de la région, les progrès du bébé, ses premières dents, ses premiers mots , ses premiers pas, bref, tout ce que maintenant jeunes couples partagez dans vos twittes, vos blogs, vos sms... Ma mère a eu la bonne idée de conserver presque toutes mes lettres que ma soeur a eu la gentillesse de me rendre quand il a fallu vider la maison familiale. Ce sont de très précieux souvenirs.

- page 1 de 8